Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 14:23
Les Contes Merveilleux

Quand il s'agit des contes, on sent bien que les contes Merveilleux ont une place à part. Mais dites-moi, quel est votre avis sur ces fameux contes merveilleux ? Qu'en pensez-vous, comment les recevez-vous, qu'ont-ils donc de si singulier d'après vous ?

Le débat est ouvert, il peut être passionnant, à vos plumes ! Prenez la peine de gravir les marches de cet étrange escalier...

Partager cet article

Repost 0
publié par Patricia Gaillard
commenter cet article

commentaires

MACLEOD 07/05/2016 14:17

Eh, bien merci, chère Patricia, de conter ces merveilles, car oui, c'est la mère qui veille dans ces contes. Ils sont comme ton photo (où l'as-tu trouvé? un bijou!) Ces contes nous permettent d'appréhender le monde avec un regard nouveau, et bien plus aiguisé. Ils nous permettent de voir le petit détail (symbolique cela va de soi) qui jusqu'à cette lecture, jusqu'à ce conte entendu étaient passé inaperçu, presque banalisé. Et voilà, le conte merveilleux l'a révélé, et notre monde ne sera plus jamais terne. Une image frissonne dans notre âme. Elle nous parle. Elle nous mets en chemin. Pourvu bien entendu que l'auteur et le conteur ont bien fait leur boulot (autrement c'est une photocopie ennuyeuse). Mais tu ne risques rien, grand-mère rieuse qui a bu à la source de ces contes toute petite. On devrait remercier tes parents, oui, les deux!! Merci de ma part pour la Baba Yaga au fin fond des bois du Kernault, c'était magique! xxxx

gaillard patricia 13/05/2016 14:15

Ma chère Fiona, j'ai pris cette belle photo d'escalier dans un château. J'aimerais beaucoup avoir le même chez moi ! Ou acquérir un jour ce château... j'ai toujours prétendu qu'un jour j'aurai un château ! J'attends...

BEUDET 05/05/2016 10:13

Bonjour ma chère conteuse, Patricia,

Il parait qu'il y a des livres dont il faudrait "se méfier". Quand j'ai lu un livre de légendes qui m'avait été conseillé par un ami et que m'est revenu comme un éclair un souvenir enfoui, je me suis mise à trembler et mon regard s'est porté vers l'ailleurs, loin, loin...
Mon père avait raconté, il avait amusé, il avait patoisé maintes et maintes fois sans que j'y prête vraiment attention. Etait-ce possible ? J'étais enfant ou du moins j'étais jeune.
Maintenant, parce que je suis entrée dans l'univers du conte par une toute petite porte, je comprends mieux l'intérêt que présente l'étude des traditions provinciales, des histoires qui nous permettent de suivre le tracé des vivaces racines de chacun et de chacun des peuples. Pour en montrer l'originalité, il y a les poèmes et les contes, les écrivains et les conteurs !
Et il y a les contes merveilleux, des contes que je découvre peu à peu ou que je redécouvre grâce à vous les conteurs du merveilleux. Vous les faites vivre et revivre avec des talents qui méritent d'être soulignés. Chacun à sa manière.
Cette étrange "aura" de mystère qui se dégage à travers vos séances de conte et vos livres m'intéresse, et me plonge dans la nuit des temps. Ceux-ci me ramènent au temps de" la vieille crainte élémentaire", lorsque l'homme cherchait dans le merveilleux un remède à son angoisse. Il est bon que des écrivains tels que vous restituent à leurs contemporains la perception de l'antique sagesse.

Ma bibliothèque s'élargit : livres de contes y trouvent davantage de place et c'est avec grand plaisir et d'avidité de savoir que je leur consacre toujours davantage de temps.
On peut y trouver ce que l'on attendait peut-être depuis longtemps...

Francine B

Patricia Gaillard 05/05/2016 14:22

Ma chère Francine, je suis dans la forêt, autour du manoir de Kernault, je m'apprête à conter des contes merveilleux... Merci pour ce magnifique commentaire !!! Et merci pour ta visite ici... Je t'embrasse