Réseaux sociaux

Publié le par Patricia Gaillard

Je viens de demander la suppression de mon compte facebook.
Que croit-on tisser dans ce lieu qui fourmille de mots, d'informations, de réactions à chaud ?
Pour se tenir au courant des nouvelles des amis ?
Il y a trop de nouvelles, il y a trop d'amis.
La relation directe avec un être, en présence, les yeux dans les yeux, avec chacun son aura et sa vibration, est décidément la seule qui vaille et là, j'adhère...
Je réserve ce mot sacré "ami" pour qui est "proche de mon âme"
Si vous êtes de ceux-là, nous n'avons pas besoin d'un "réseau", nous le sommes !
Si vous êtes de ceux-là, je vous embrasse... fort...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisabeth 30/07/2017 17:13

Tu as sans doute raison, trop d'amis ne permet pas de les suivre. Et il y a aussi des personnes qui veulent être nos amis sur ce réseau simplement parce qu'elles se sentent seules. Il arrive un moment où on sature. Bonne fin de dimanche.

Patricia Gaillard 30/07/2017 18:00

Je suis satisfaite de cette décision de quitter les réseaux sociaux. Je conserve mon blog qui est la vitrine de mes deux fonctions de conteuse et d'écrivain. À un moment il faut savoir faire du tri ! Belle soirée