une histoire...

Publié le par Patricia Gaillard

Notre trésor

Dès notre conception au ventre maternel, un ange vient à nous. Nous lui faisons une place, il s’installe pour les trois saisons de l’attente, nous ne sommes pas seul.

Et l’ange raconte. Il nous raconte l’origine du monde et le sens de toute chose. Il raconte pendant que se construit ce corps qu’il nous faut pour habiter la terre et la vie. Cette connaissance transmise par l’ange est notre trésor, posé dans notre mémoire, bien au fond, pour laisser la place à tout ce qui viendra s’y loger.  

Puis, quand arrive le moment de naître, quand l’énergie s’apprête à nous pousser hors de la demeure tiède, l’ange referme délicatement sur le trésor la porte de la mémoire, il nous sourit et nous dit « vas-y ! » puis il s’envole, sa douceur disparaît et nous voilà petit et faible, jaillissant dans un monde de lumière blanche, de bruits, d’odeurs, d’incertitudes et de complications où il va falloir  grandir. Le trésor est là, caché mais là, de moins en moins palpitant, de plus en plus enfoui sous les connaissances transmises par nos semblables, jusqu’à ne plus briller dans la nuit.
C’est ainsi, c’est le jeu, il nous faut perdre le trésor de l’ange, car il nous faut le retrouver, la couche qui le recouvre est épaisse et tenace. Nous creusons, cherchons, nous nous perdons mille fois, mille fois nous y revenons. Nous avons la nostalgie de ce trésor qui est le nôtre, mais nos chemins nous en éloignent et nous demeurons encore et encore exilés.
Jusqu’au jour où…

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisabeth LEROY 26/03/2019 17:02

Tu racontes si bien que l'on ne se lasse pas de te lire. Tu as rénové ton blog, il est mieux je trouve. Bonne fin d'après midi.

Patricia Gaillard 31/03/2019 08:07

Merci Elisabeth, raconter est ma vocation et je ne me lasse pas de le faire. Il me semble aussi que mon blog est mieux ainsi.

BRIDE Mireille 26/03/2019 05:42

Mignon mignon, ce début de conte, presque vrai !!!!!!!

Patricia Gaillard 31/03/2019 08:04

Les contes sont plus vrais qu’on ne pense, merci Mireille !