L'ÉTÉ DES MYTHOLOGIES - les dieux grecs - 4

Publié le par Patricia Gaillard

 

L'ÉTÉ DES MYTHOLOGIES
les dieux grecs
4

Zeus à présent règne sur l'Olympe, entouré de ses frères et soeurs libérés : Hadès, Poseidon, Demeter, Hera, Hestia. Une guerre éclate entre les Titans et les nouveaux dieux. Zeus demande de l'aide aux Cyclopes qu'il délivre du monde souterrain où ils avaient été relégués par Ouranos. Les Cyclopes, reconnaissants, font don à Zeus de la foudre, à Poséidon d'un trident et à Hadès d'un casque d'invisibilité, objets qui deviennent dès lors leurs symboles. Ainsi parés, les trois dieux se rendent chez le vieux Cronos et le tuent.
Privés cette fois de leur chef, les Titans sont découragés. Les Cyclopes en profitent pour les écraser sous de très gros rochers et les envoyer au Tartare, le monde infernal, sauf Cronos, qui échoue aux Champs Elysées - un lieu plus harmonieux - et Atlas, qui maintenant porte la voûte céleste sur ses épaules et ce, jusqu'à la fin des temps...

Zeus a enfin l'esprit libre, il peut dès lors créer l'humanité.

Il crée tout d'abord les hommes de l'Âge d'Or. Ceux-ci vivent dans un paradis où ils sont très heureux, dans une parfaite tranquillité et une abondance de nourritures délicieuses. Ces hommes connaissent malgré tout la mort, une transformation qui leur permet de venir ensuite sur terre pour venir en aide aux humains. 

Zeus crée ensuite les hommes de L'Âge d'Argent. Ceux-là, primitifs, se disputent sans cesse et n'ont même pas la sagesse des bêtes. Zeus, sans regret, décide de les exterminer.

Viennent ensuite les hommes de l'Âge d'Airain. Plus intelligents que les hommes de l'Âge d'Argent, ils ne se montrent pourtant pas meilleurs. Ils créent toutes sortes d'armes, se font mille guerres et finissent par se détruire totalement.

Le grand dieu se pose alors une question, est-ce bien la peine de continuer à créer ces humains, qui sont si décevants ?
Il persiste cependant encore une fois et ouvre l'Âge des Héros. Pour les créer il se fait assister par Prométhée, le plus sage des Titans...

À BIENTÔT ! (je n'ose plus dire à demain, c'est parfois si aléatoire ;-)

la gaillarde conteuse...