La poésie...

Publié le par Patricia Gaillard

Imaginez quelqu'un, les mains jointes en coquille avec une bougie à l'intérieur avec pour mission de traverser les siècles sans que la flamme s'éteigne.
je crois que cette flamme c'est la poésie
Ne faut-il pas poétiser la terre, la vie, les êtres ? Et s'émerveiller ?
L'émerveillement nous aurait gardé de bien des erreurs, alors que la morosité nous condamne
C'est dit, m'émerveiller sera mon dernier chemin, qu'on se le dise !

L'été et l'automne ont entamé un très gracieux pas de deux, dans le jardin, près de l'étang. Mais l'été, fragile, s'est tordu la cheville et il est étendu dans les zinnias dont il égaie encore les vives couleurs de son vêtement doré. L'automne lui, continue sa danse, seul, sans l'ombre d'un scrupule. Voyez son costume orange et gris, mouillé, brumeux, tout parfumé de champignons et de figues. Ses pieds son chaussés de mousses carminées et, bien que roulant sur les noix des chemins, le bougre tient un équilibre parfait.
Il va tenir la scène pour un grand moment.
Et nous voici devant un été plié, repassé, naphtaliné, et rangé déjà dans nos mémoires.
Un de plus sur la pile du temps.

Je vous z'embrasse !

la gaillarde conteuse

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 29/09/2019 21:04

la photo : ce sont les escaliers de ton jardin...

Patricia Gaillard 30/09/2019 08:41

Oui, cet escalier de pierres aux mousses magnifiques, c’est mon lieu préféré !

Mireille 29/09/2019 21:02

AU REVOIR !!!! l'été, à l'année prochaine.
Quel bel hommage rendu à cet été qui nous quitte en nous laissant pleins de souvenirs.
Merci Patricia, c'est émouvant ......