Le jardin du 10 Juin

Publié le par Patricia Gaillard

Le jardin du 10 Juin

De la paille dans les allées et les cueillettes se font les pieds au sec, le panier posé sur la paille d’or. Bonheur.
La pluie est douce, froide, utile. Les feuilles des arbres gonflent dans cette humidité bienfaisante. Les noisetiers frétillent sous les gouttes. Savez-vous vraiment qui est le noisetier ?

Je vais vous dire ça…
Le noisetier était, dans la mythologie celtique, le gardien de la source de la connaissance. Dans ses branches logeaient des esprits féminins qui transmettaient la connaissance druidique. Le noisetier est donc symbole d’une initiation secrète, difficile d’accès. Les druidesses et les druides faisaient leurs baguettes de ses branches. Ces femmes et ces hommes étaient des ponts entre le monde des esprits et le monde des hommes et ils en favorisaient l’équilibre. Le noisetier faisait partie du « bosquet druidique » un cercle de sept arbres sacrés, un lieu magique, placé près d’une source : un bouleau, un aulne, un saule, un chêne, un houx, un noisetier et un pommier. 
Tiens, ils sont tous ici, ces arbres. 
Mais pas en cercle. 
Dommage…
Si vous méditez un instant près du noisetier, il vous apprendra à vous ouvrir à des connaissances nouvelles… 
On fait avec les branches du noisetier les baguettes dont les sourciers se servent pour découvrir les sources cachées sous la terre. 
Celui qui dort sous le noisetier peut faire des rêves prémonitoires. 
Le noisetier, planté près d’un puits, lui offre sa protection. 
Cet arbre ne produit pas que des noisettes ! 
Celles-ci sont d’ailleurs symboles de sagesse…

À demain ! 

La gaillarde conteuse…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article