Le jardin du 5 Juin

Publié le par Patricia Gaillard

Ça y est, quelques jours sans vigilance et les doryphores se sont installés, et bien installés ! Criblées de larves rouges, grignotées de partout, certaines feuilles qui avaient été si belles ont perdu tout leur charme. L'abeille du lieu - entendez mon époux - met son chapeau, prend un bocal et se met à les cueillir tous, pestant et grommelant entre les plants. Puis, après être passé me montrer sa récolte dans l'espoir de me voir compatir avec des "oh, ce n'est pas possible", ils les jette sans pitié dans la rivière. Hou, c'est cruel, mais je me garde de faire un commentaire qui tomberait mal. Comment défendre ces bestioles sans être indigne ? Le moment est grave... même cet homme de paix perd parfois patience. C'est la guerre au potager ! 
En face de ce champ de bataille, au-delà de l'allée, les céleris-branches et raves s'épanouissent de jour en jour. Ils sont si beaux qu'avec une pointe d'imagination on en aurait le goût sous la langue. Près d'eux poussent les betteraves rouges. Les tiges raides et les nervures de leurs feuilles sont rouge bordeaux satiné. Les griottes murissent, s'arrondissent, la livèche va fleurir, les pêches grossissent... il y a tout de même un côté paix dans ce jardin !

 

j'aime vous inviter dans mes promenades

à demain !

la gaillarde conteuse... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BRIDE Mireille 08/06/2020 08:27

et moi....j'aime lire tes anecdotes "jardinières",
vivement demain

Patricia Gaillard 08/06/2020 10:01

Merci chère Mireille !