Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Minute, il y a une seconde pendule !

Publié le par Patricia Gaillard

J'ai maintenant dans mon atelier de conteuse cette pendule au temps arrêté dont je vous ai conté l'histoire récemment. Mais voilà qu'une suite à cette histoire s'est tissée d'elle-même ( les histoires savent bien faire ça ) et je viens de ce pas vous la raconter...

Après avoir entendu l'histoire du temps arrêté, un ami me dit : "Si tu aimes les pendules, j'en ai une à te donner, qui ressemble aussi à une montre gousset, mais qui fonctionne, celle-ci ! "

La chose n'était pas étonnante, le but même d'une pendule étant de mesurer le temps.
La surprise était dans l'aspect de la dite pendule, qui ressemblait comme une jumelle à celle que j'avais. Mêmes chiffres, mêmes aiguilles, même trotteuse, même allure de montre gousset.
Le cerclage seul différait, qui était chez l'une en métal gravé, chez l'autre en bois sombre.

J'ai accepté cette seconde pendule, que j'ai placée pas loin de l'autre. Mais au fil des jours je sentais qu'elles se gênaient, qu'elles avaient toutes deux un rôle différent dans mon existence. Si l'une égrenait le temps en petites secondes régulières, pour me rappeler que je suis de ce temps, l'autre, qui égrenait aussi, mais des secondes illusoires, inutiles, me rappelait que le temps n'existe pas.

J'ai donc conservé dans mon atelier la plus folle des deux, celle qui crée, qui s'amuse, qui refuse de compter, qui parle d'éternité, qui prend son temps car elle n'en a pas !

J'ai accroché l'autre dans la cuisine, elle découpe le temps en petites tranches régulières, elle le mesure, le perd, le donne, car elle en a !

Ainsi chaque univers de ma demeure a sa propre pendule.

Et je vais de l'une à l'autre, l'esprit souple et le coeur gai.

On fait du temps ce que l'on veut, croyez-moi...

la seconde pendule...

la seconde pendule...

Partager cet article

Repost0

ici le temps est arrêté

Publié le par Patricia Gaillard

Laissez-moi vous conter une histoire pleine de charme, qui m’est arrivée il y a peu.
J’aime bien fréquenter les brocantes, à la recherche d’objets surprenants, par leur originalité ou leur symbolisme, et mon atelier en est garni, ce qui lui donne une ambiance particulière, de cabinet de curiosité ou d’antre d’alchimiste... C’est ainsi que j’ai dégoté, jeudi dernier, une pendule murale. (voir la photo) L’objet allait convenir à merveille, mais il fonctionnait avec des piles, je n’avais donc aucune garantie sur son fonctionnement. Qu’importait, elle me plaisait, c’était déjà suffisant, et son prix était modique.
Rentrée chez moi, je l’ai chargée des piles nécessaires. Eh bien elle ne fonctionnait pas. Bon. Je l’ai provisoirement accrochée à cette poutre où vous la voyez, et je suis partie vaquer à mes occupations. Un quart d’heure plus tard je l’ai entendue émettre un tic tac discret, et la trotteuse allait bon train. Elle était donc en état de marche.
Bien.
Mais...
Elle faisait tic-tac, oui, un tic-tac merveilleusement régulier. La trotteuse, fine, rouge et pointue obéissait à ce rythme et avançait docilement. Mais les deux aiguilles noires restaient d’une totale immobilité... Déçue, agacée, j’étais contrariée, bêtement, comme on peut l’être dans notre monde par une pendule qui jamais ne ferait son travail, qui était d’indiquer la manière précise dont le temps passe...
Heureusement mon âme, fréquentant à ses heures vives le huitième circuit, m’a soufflé derechef une vision différente.
Mais bien sûr... Tant d’êtres me disent que chez moi le temps semble être arrêté, et j’attends d’une pendule qu’elle mesure l’immesurable !
La pendule que j’ai trouvée ce jour-là est celle qui m’attendait, la seule acceptable ici, la seule qui aille, la seule au monde à égrener inutilement des secondes illusoires, sans en être le moins du monde affectée dans son magnifique, définitif et divin fonctionnement.
Une pendule magique.
La pendule de mon atelier.
La pendule du temps qui n’existe pas.
Trop bien.

ici le temps est arrêté

Partager cet article

Repost0