Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Derniers Articles

  • Deux séances de contes à Belfort
    Le 20 Décembre je raconte à Belfort à 10h30 LE GRIMOIRE VERT Petits contes des esprits de la nature... à la Bibliothèque Léon Deubel ( renseignements et réservations 03 84 54 27 54 ) Séance de contes tout public à 15h HÄNSEL ET GRETEL et autres égarements...
  • "Écrire ses émotions" - Atelier d'écriture à la Médiathèque de St-Amour (39) Vendredi 12 Décembre de 18h à 20h
  • Il dort, l'esprit de l'hiver
    L'esprit de l'hiver sommeille encore, Près de son sac de gel et de froidure, Une fois n'est pas coutume, il dort, Dans le berceau de soie et de dorure D'une feuille gracieusement posée Au creux des branches du noisetier Aucune brume matinale, aucune pluie,...
  • ÉCOUTEZ CETTE HISTOIRE
    Sur ce site de petits contes de sagesse, je raconte une toute petite histoire, qui est pourtant une grande histoire... LE ROI VRAI Découvrez ce site, il vous en raconte ! Un collectage de petits contes de Sagesse. Des conteurs et raconteurs d'histoires...
  • L'ARBRE À PAROLES : nouvelles dates d'automne
    Nouvelles dates d'automne : INITIATION À L'ART DE CONTER : 4 novembre - 20h - Salle des Calèches - St Amour (39) CONNAISSANCE DES CONTES : 20 novembre - 20h - Salle des Calèches - St-Amour (39) ATELIER D'ÉCRITURE : 2 décembre - 20h - Salles des Calèches...
  • Festival en Bretagne : LA CHARRETTE AUX MERVEILLES
    Après avoir conté à Gendrey (39) des FÉES VOLAGES vraiment fées et vraiment volages, qui ont réussi à embarquer un public d'adultes dans le tiroir païen des esprits de la nature, je m'apprête à partir pour Morlaix (29) où je conte au festival LA CHARRETTE...
  • fruits de l'automne
    Sous le soleil qui dore le vert des prés, les pommes rouges, les citrouilles et les noisettes luisent de toute leur rondeur. Les fruits d'automne, pleins, lourds, avec leurs teintes chaudes, ressemblent aux contes. Depuis le printemps ils se forment,...
  • La peur de la nature : Au plus profond de notre inconscient, les vraies causes de la destruction...
    Voici un ouvrage d'une grande subtilité, que je conseille grandement, tant il est riche à chaque page. Ce n'est cependant pas la présentation ni le résumé qui m'ont attirée. En réalité une bibliothécaire l'a lu et durant cette lecture elle a très souvent...
  • je couve...
    Je rêve et flâne à l'ombre des arbres, couchée près de la source. Les fougères ruisselantes et les lierres sont mes plus sûrs compagnons. Je tisse dans ma tête plusieurs nouveautés, dont une séance tout public qui va s'intituler, je vous le confie très...
  • Minute, il y a une seconde pendule !
    J'ai maintenant dans mon atelier de conteuse cette pendule au temps arrêté dont je vous ai conté l'histoire récemment. Mais voilà qu'une suite à cette histoire s'est tissée d'elle-même ( les histoires savent bien faire ça ) et je viens de ce pas vous...

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:59

L'OISEAU DE FEU


IMG00301-20110317-2024
médaillon russe qui appartient à une amie conteuse CAROLINE SIRE

 

 

 

C'est une oeuvre connue. Tout d'abord un conte d'afanassiev, histoire du prince Yvan, du loup gris et de l'oiseau de feu. Très raconté en russie, où l'on peut croiser le thème de l'oiseau de feu sur bon nombre d'objets : médaillons, dés, bagues, boîtes laquées, illustrations, peintures. Mis en musique par Igor Stravinsky, l'oiseau de feu devient un jour un ballet, d'abord hué par le public russe, en 1910, pour sa trop grande modernité, il trouve un jour sa place dans le répertoire des ballets russes. On en trouve une seule version en DVD, où il figure en compagnie du Sacre du Printemps, oeuvre merveilleuse aussi, qui nous ouvre aux arabesques primitives d'un paganisme presque perdu. Cet oiseau de feu m'a cherchée, m'a trouvée, m'a prouvé par mille signes discrets autant qu'indiscutables, que nous entrions tous deux dans le temps de notre rencontre, car nous avons quelque chose à réaliser ensemble. Alors depuis des semaines je le fréquente, je l'écoute avec Igor Stravinsky, je le regarde dans tout l'art de cette chère Russie, dont j'ai toujours aimé le rude courage et la foi silencieuse. Je l'imagine surtout, cet oiseau de feu, je le mate, sur l'écran irremplaçable de mon imagination à moi, je me le peaufine, plume par plume, dans le creuset secret de ma créativité de conteuse. Savez-vous ce que c'est que de passer des heures et des heures avec une histoire, dans l'obscurité d'abord muette de son coeur, puis de l'apprivoiser à force de patience, de finir par y voir des choses qui ne se voient pas vite, par y entendre des choses inconnues qu'elle vous chuchote à vous car elle a vérifié la propreté de vos désirs ? Une histoire est vivante, elle a été créee par les psychés humaines, comme un pilier pour s'appuyer, quand le décor du monde devient étrangement mou... Ma dernière rencontre, c'est un oieau de feu, long et fin comme un paon. Sur ses plumes gracieuses palpitent des flammes minuscules et des yeux, bleu sombre et verts. Moi qui le vois, je ne peux que désirer partager cette vision miraculeuse, c'est ce que je vais faire ces prochains mois.

Se mettre un portrait pareil en bouche, amis, ça tient de l'exploit... !
Nous ne choisissons pas une histoire, c'est elle qui nous choisit.

 Gennady+Spirin+K.+(December+25,+1948)8 illustration de Gennadij Spirin

Partager cet article

publié par Patricia - dans réflexions
commenter cet article

commentaires

Hécate 05/10/2011



Quand les mots se font musique ils s'envolent comme un oiseau !


                               ....Je me
pose ici pour la première fois :)



Hécate 06/10/2011



Merci Conteuse ,au plaisir d'une visite sur mon fil de funambule  :)


                                                                                                     
Hécate