Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 13:33

Être conteuse, c'est avant tout fréquenter les esprits de la nature. Avant de s'asseoir pour raconter, de travailler ses histoires, de s'inquiéter d'être engagée par des festivals ou des bibliothèques, il faut passer du temps avec les esprits des sources, des arbres, des oiseaux, des rochers, être poreuse à leur langage, communier avec tout ce qu'ils sont.

Être conteuse, c'est emprunter le plus souvent possible la petite porte invisible qui ouvre vers cette dimension non-ordinaire et cependant étonnamment cohérente.

Être conteuse, c'est sembler être toujours ailleurs mais être en réalité plus ici que la plupart des êtres, ou du moins d'une autre manière...

Si ces mots vous font sourire, allez vous promener dans un bout de nature, même minuscule, mais prenez soin de laisser votre raison dans votre demeure. N'y emportez que votre coeur et cette chair qui nous caractérise, ils savent bien plus de choses que n'en sait la raison.

 

Les esprits alors accepteront sûrement de converser avec vous et vous reviendrez lavé de beaucoup de choses. 

 

Essayez.

Vous me direz...

 

IMG 1242

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
publié par Patricia Gaillard - dans réflexions
commenter cet article

commentaires

Ariaga 25/05/2014 17:21

Quand j'entoure un arbre de mes bras et que je reste un moment en silence, je sens qu'il me murmure une espèce de musique. Patience, il va parler. Amitiés.

Patricia 26/05/2014 18:27

Alors là nous nous rejoignons, Ariaga. Je prétends qu'une circulation d'énergies est très possible entre les arbres et nous. Et d'ailleurs pas uniquement de l'arbre à nous. Posons-nous la question de savoir quel type d'énergie nous pouvons communiquer à l'arbre, et de quelle manière...