Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit escargot, porte sur son dos...

Publié le par Patricia Gaillard

Par ce Lundi de grande grisaille, observons ce bord de fenêtre où sont alignées des coquilles d'escargot petit-gris, la variété la plus courante chez nousJe les découvre en jardinant et suis toujours fascinée par leur géométrie en hélicospirale
Savez-vous que cette maisonnette peut représenter 35% du poids de l'escargot ? 
Savez-vous que cette coquille spiralée épouse la croissance de son hôte et qu'elle suit pour cela les lois du nombre d'or ? 
Notre escargot dans sa coquille se met à l'abri des prédateurs, mais il y est protégé également du froid, de la grosse chaleur et de la sécheresse.
Ses muscles sont rattachés à la columelle, l'axe central de la spirale. 

Voici des maisonnettes de petits-gris
Sans habitants certes, mais si jolies

la gaillarde conteuse 
 

Partager cet article
Repost0

Un Dimanche rose

Publié le par Patricia Gaillard

La couleur rose n'est pas morose ou psychose
Colibacillose, lordose, légionellose ou overdose
Elle est tout bonnement grandiose, virtuose
En la contemplant vous ne risquez pas grand'chose
Sinon la métamorphose
ou ce genre de choses...

Le bergenia fièrement pose
Pour votre Dimanche rose

 

la gaillarde contose 😄teuse... 


 

Partager cet article
Repost0

Novembre en scène¨

Publié le par Patricia Gaillard


Novembre dans ses bras gris
Serre les derniers soleils d'or
Et, coloriste accompli
Il couvre les feuillages
De tons de joie avant la mort
Dans les coulisses du temps
Le père Hiver, vieux sage
Sait que viendra son moment
Mais Novembre en scène
Se pavane et traîne
Danse et brouillardise
Tricote des surprises 
Et des vents...


Patricia Gaillard, la gaillarde conteuse !

Partager cet article
Repost0

Teintes de Novembre

Publié le par Patricia Gaillard

Teintes de Novembre 

Ça y est, l'automne affiche enfin ses vraies couleurs. Ouf, je suis soulagée. Je crois que le rythme des saisons est mon propre rythme et je me sens plus que bien dans ces jaunes, ces ocres, ces verts pâlis, ces carmins orangés. Même mes vêtements sont choisis dans ces tons, pour une parfaite harmonie ! 

Voici notre paysage sous le soleil
Merveille...

la gaillarde conteuse

Partager cet article
Repost0

Votre bouquet du Dimanche 20 Novembre

Publié le par Patricia Gaillard


Votre bouquet du Dimanche 20 Novembre

Les discrètes pensées sont bienvenues quand partout les floraisons touchent à leur fin. Ces petites fleurettes qui braveront l'hiver dans leur potée apporteront à la demeure un charme d'autrefois.
Je me souviens des cartes d'anniversaires ou de vœux qui représentaient très souvent la pensée, le myosotis, le muguet, le houx et le rouge-gorge. Ces motifs étaient en relief, ou nacrés, ou dorés, ou parsemés de paillettes argentées. On y écrivait ses sentiments à la plume, avec une encre violette et ce présent devenait une visite tendre dans la boîte aux lettres de la ou du destinataire. 
Bien sûr les cartes que l'on fait maintenant sont variées, drôles, originales, mais elles n'ont pas cette candide poésie. 

Je vous offre ces pensées, comme une carte de vœux pour un très beau et très agréable Dimanche de Novembre 

la gaillarde conteuse 

 

Partager cet article
Repost0

Le trèfle blanc

Publié le par Patricia Gaillard

Qu'il soit rose ou blanc, j'ai un grand faible pour le trèfle. Sa simplicité, sa géométrie, sa discrétion, sa persévérance, j'aime tout chez lui. 
En trouver au bord du chemin un 17 Novembre n'est pas commun du tout, il est donc précieux ce petit bouquet courageux que je vous offre pour cette journée opaque et mouillée.

Vous voyez, il suffit d'une visite légère et lumineuse pour voir s'éclairer les teintes que l'on voyait ternes.

C'est l'intention qui habite notre regard qui colore la vie...

La gaillarde conteuse 

Partager cet article
Repost0

Lanternes éteintes

Publié le par Patricia Gaillard


Revenons à nos Physalis. Ceux dont je vais vous parler aujourd'hui ont leurs lanternes ternes, éteintes, discrètes et sans couleurs, rien à voir avec celles que je vous montrais hier. 
Un autre genre, mais pas moins beau ! Car on ne peut qu'être enchanté par la délicatesse de cette dentelle naturelle. Le "papier" de ces lanternes ayant presque disparu, on peut voir la beauté fragile des nervures. On dirait qu'une fête joyeuse s'est déroulée une nuit au jardin, avec des lampions orange accrochés partout et, au petit matin, épuisés de briller, ils se sont éteints.

Il ne reste plus de cette fête que des ronds de danse dans l'herbe mouillée et puis ces petits lampions éteints, éparpillés...

la gaillarde conteuse 

 



 

Partager cet article
Repost0

Lanternes de Novembre

Publié le par Patricia Gaillard

La récolte des Physalis, que l'on surnomme communément Lanternes japonaises car ils ressemblent vraiment à de légères lanternes de papier, est toujours un émerveillement. Cet orange si vif dans l'atmosphère gris opaque des matins de Novembre est une vision surnaturelle. Je place les plus beaux sur un petit plateau dans un coin de la maison. Ceux qui ont des défauts terminent dehors, sur une assiette, près des chrysanthèmes, leurs compagnons de saison, tout aussi colorés.

Et puis il y a les fanés, desséchés, qui ont perdu toute couleur

Moches, que non ! Je vous les présenterai demain 
Car ils méritent un article personnel...       

passez une journée orange, couleur de l'accomplissement ! 

la gaillarde conteuse 

 

 

Partager cet article
Repost0

Votre bouquet du Dimanche 13 Novembre

Publié le par Patricia Gaillard

Votre bouquet du Dimanche 13 Novembre

Pour ce Dimanche ce bouquet s'est invité tout seul. Une branchette de sorbier cueillie lors de nos balades du matin et une pomme de cèdre du Liban, offerte par ma fille qui connaît fort bien mon attirance pour toutes les pommes de conifères. Merci ! 
Partageons le charme de ce petit spectacle, le fond rouge de la scène est assuré par les pommes qui brillent de plaisir ! 

Bon et très chaleureux Dimanche 

la gaillarde conteuse 

Partager cet article
Repost0

Au bord du sommeil

Publié le par Patricia Gaillard

Au bord du sommeil

Depuis quelques jours un temps différent s'est installé et on sent comme un endormissement de la nature. Quelques arbres jaunissent, il faut chauffer un peu, le soleil est pâlot, les brumes violacées et l'herbe ne pousse plus.
Bien sûr il y a encore quelques tomates dans les serres, et quelques framboises sur les arbustes, mais il faut les savourer, ce seront cette fois les dernières. 
De tout petits rideaux faits de dentelle ancienne ornent maintenant les fenêtres et les portes vitrées. Avec les volets rouges, la demeure est coquette et dites-donc, je réalise soudain, dans les tons parfaits de Noël ! Ne ressemblerait-elle pas un peu à cette maison de Hänsel et Gretel ?? J'y reviendrai...

Je vais faire un thé rouge cannelle-anis-vanille-badiane-cardamome pour glisser dans cette après-midi de vrai automne ! 

la gaillarde conteuse 
 

 

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>