IL EST TEMPS

Publié le par Patricia Gaillard

Et voilà que l’année se termine. L’année, une de nos mesures du temps. Ères, millénaires, siècles, ans, mois, semaines, jours, heures, minutes, secondes. Et j’en passe…

Nous avons capturé le temps et l’avons classé en diverses tranches régulières. Et nous sommes contents. Nous avons inventé du même coup le retard, l’avance, la perte et le gain de temps, l’avoir ou pas, le perdre ou le donner. Le temps-prise de tête.

Posons-nous un instant, regardons l’insouciance de l’oiseau, la patience du germe, celle de la pierre, le calme de l’arbre, la paix de l’âne qui broute. Comme elle les laisse beaux et infiniment présents, leur ignorance du temps, pendant que nous courons, en tout sens, comme des vents.

Devenir parfois oiseau, germe, pierre, arbre, âne, nous ferait grand bien et nous ramènerait dans notre part intemporelle, une part de choix…

N’est-ce pas cela qu’il serait bon de se souhaiter pour « l’année » qui vient ?

Bonne intemporalité !e

Patricia Gaillard, la gaillarde conteuse...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Ne pas nous inscrire ni dans le temps ni dans la durée, est-ce possible ? "par les temps qui courent"...

Si chaque jour nous faisait emprunter le même chemin, il n'y aurait aucun passé à regretter.
Si aujourd'hui durait toujours, l'on ne se promettrait aucun lendemain.

Avoir tellement à vivre, tant à faire encore en songeant qu'un jour, demain, l'on ne sera peut-être plus... C'est peut-être appréhender la fin sans la promesse "de vivre l'éternité" ?

Bonne intemporalité ma commère pour 2018 et toutes les autres "années" qui viennent... Tu as sans doute remarqué que je n'ai jamais porté de montre. Une façon "d'essayer l'intemporalité".

Que la nouvelle année te soit paisible, joyeuse et harmonieuse, chère Patricia

Francine
Répondre
P
Merci ma chère complice, nous ne portons pas de montre ni l'une ni l'autre, comme les mouches ou les libellules ! hé hé... je n'en dirai pas plus... ça mijote, ça mijote. Bonne année. Que le désir et la joie y soient roi et reine ! Patricia
C
Belle nouvelle année à toi chère Patricia,

Et forte de ces jolis mots, je m'en vais célèbrer sa belle circularité intemporelle.
Répondre
P
Bonjour chère Clémentine, belle année à toi et à ta fille. Que le désir et la joie y soient roi et reine !
Je t’embrasse fort
E
La nature est tellement belle que je me remplis de son spectacle. Passe un bon réveillon de l'An et bonne année 2018 à toi. BISES.
Répondre
P
Bonne Année, Elisabeth...
A
En espérant que la nouvelle année qui s'approche te soit douce ...
Répondre
P
Merci Ariaga, à toi aussi une douce année...
B
Très juste ! Ah ! Se sentir oiseau, arbre, pierre, graine, ruisseau, âne ! Je vais essayer de temps en temps ! Bonne intemporalité également pour toi Patricia pour 2018 !
Brigitte
Répondre
P
Merci Brigitte, essayer l’intemporalité, c’est l’adopter ! Une valeur sûre, qui a de l’avenir !
Je t’embrasse