Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tableau d’automne

Publié le par Patricia Gaillard


Lumière des paysages

 

La paix tranquille des paysages, quand novembre est là, et qu’un froid neuf enrobe tout. Aujourd’hui la brume ne se lève pas, le soleil est absent et tout semble figé dans le tableau d’un peintre qui aurait cueilli l’ambiance de cette journée, pour la poser là, devant nous, en offrande. Les feuilles en tons d’ocre et d’orange du cerisier japonais garnissent la terre humide. De temps en temps le foulque familier passe par là, froissant les feuilles, tanguant du col, quêtant quelque nourriture. Il sait que dans ce coin il trouve souvent un reste de ces  grains de blé cuits, fondants, lancés aux carpes de l’étang, et qui font son bonheur. C’est cela surtout qui le tient dans les parages, alors que les chats du voisinage certainement le guettent et que sa vie serait plus sûre ailleurs. Mais il faut se nourrir, au risque de mourir…

Un chien au loin aboie et dans l’air trouble son cri reste plaqué au sol. Une ouate vaporeuse et glacée pose son couvercle sur la vie. Mon cher jardinier voudrait rejoindre son jardin, mais il hésite, finalement renonce, et grogne pour finir…

je vais pour le goûter lui préparer des tartines de beurre et de confiture de pêche, c’est son péché mignon !!

 

À tout on peut trouver remède

 

Bon mercredi d’automne

 

la gaillarde conteuse

 

Partager cet article
Repost0

Dernières tomates

Publié le par Patricia Gaillard


Dernières tomates

 

Hier j’ai récolté les dernières tomates des serres. Dans la cuisine, étalées sur un plateau et près du radiateur, elles vont lentement mûrir, et ce jusqu’à la dernière, comme chaque Novembre. Nous savourerons ainsi encore quelques salades « hors saison » pleines de charme et parfumées d’huile au basilic.

Une fois celles-ci mangées, hop, il en sera fini des tomates fraîches jusqu’en Juillet prochain. Cependant celles de l’été dureront encore, dans les délicieux coulis et dans les tomates congelées qui sauteront dans les sauces des rôtis de l’hiver. Mine de rien, elles gardent une place sur notre table toute l’année, ces rouges et belles estivales.

 

Oups, mais il est tôt

Me voici déjà jardinière avant le jour…

 

Je vous embrasse !

 

la gaillarde conteuse

Partager cet article
Repost0

Votre bouquet du Dimanche 7 Novembre

Publié le par Patricia Gaillard


Le bouquet du Dimanche 7 Novembre

 

Le Schlumbergera, que l’on appelle aussi Cactus de Noël, porte de très belles fleurs. J’ai planté celui-ci - ou plutôt ceux-ci car il y en a deux dans le même pot, un rouge et un rose - il y a de nombreuses années. Ce cactus de Noël passe la belle saison dehors, sous l’ombre douce d’un petit arbre, car s’il adore la lumière, il n’apprécie pas du tout les rayons directs du soleil. Puis en Octobre, à peine revenu à l’intérieur, il commence à produire des petits boutons floraux qui grossissent doucement, pour s’ouvrir en Novembre. Il fait ainsi invariablement chaque année. Je le place près d’une fenêtre, pour qu’il ait son content de lumière…

Il sera le bouquet que je vous offre aujourd’hui

Il le mérite

Vous aussi !

 

la gaillarde conteuse

 

Partager cet article
Repost0

Réussis, les épinards…

Publié le par Patricia Gaillard


Réussis, les épinards…

 

Chaque année, au mois d’août, mon cher jardinier sème les épinards. Bien sûr les semis réussissent plus ou moins bien et parfois il y a de grands blancs dans la ligne. En automne on peut commencer à en récolter les feuilles.

Cette année ils sont drus et très beaux, comme peut-être jamais encore. Mon cher jardinier est gentil, il n’aime pas ce légume que j’adore. Il le sème donc pour moi et chaque plat d’épinard que je prépare est ainsi un cadeau.

 

Voici la poésie de notre potager

Et pour vous, bien bonne journée !

 

la gaillarde conteuse

Partager cet article
Repost0

Magique butternut

Publié le par Patricia Gaillard


Magique butternut

 

En plus de sa chair fine et délicieuse, le butternut est magique. Je m’explique :

Le butternut est parfois volumineux, il est alors intéressant de n’en consommer qu’une partie. Contrairement aux autres courges, qui dépérissent rapidement une fois entamées, cette variété a le don de se cicatriser. Si on en coupe une partie, aussitôt apparaissent sur la surface coupée des gouttelettes un peu visqueuses qui forment sur le pourtour comme une couronne de perles de rosée. Ces gouttelettes sèchent peu à peu, formant une fine croûte, comme une espèce de nouvelle peau. On peut alors étaler la consommation du butternut sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines.
Tous nos petits-enfants se sont régalés avec la purée onctueuse et savoureuse de cette étonnante cucurbitacée.

Chez nous les potirons ne sont pas décorés

ils sont mangés !

Et la sorcière ?

c’est grand-mère !

 

belle et bonne soirée

 

la gaillarde conteuse

 

 

Partager cet article
Repost0

Et voici Novembre

Publié le par Patricia Gaillard


Un Lundi comme un Dimanche… Les écureuils s’affairent dans les feuilles, cette année les noix sont rares, ils en espèrent un peu et fouillent nerveusement. Octobre est parti sur la pointe des pieds, Novembre est là qui ouvre un œil et nous invite au coin du feu…

 

Automne

Matins frileux

Le vent se vêt de brume ;

Le vent retrousse au cou des pigeons bleus

Les plumes.

La poule appelle

Le pépiant fretin de ses poussins

Sous l’aile.

Panache au clair et glaive nu

Les lansquenets des girouettes

Pirouettent.

L’air est rugueux et cru ;

Un chat près du foyer se pelotonne ;

Et tout à coup, du coin du bois résonne,

Monotone et discord,

L’appel tintamarrant des cors

D’automne.

Émile VERHAEREN (1855-1916)

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2