Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conte du 11 Décembre - Calendrier de l'avent des contes

Publié le par Patricia Gaillard

sapin bleu givré, un matin de Décembre...

Dans mon Jura, partagé en cantons, il y celui de Nozeroy, où l'humour et l'espièglerie semblent prisés. Ici des historiettes circulent depuis longtemps, on les appelle Racontotes, elles sont de courtes anecdotes rigolotes, ou des petits textes moqueurs.
En voici une...


C'était dans le gros de l'hiver. Un homme partit à pied de Mouthe* vers Nozeroy. Le froid était terrible. La bise lancinante gelait tout. À la barbe glacée du marcheur pendaient des fils de givre. Jamais peut-être on n'avait vu un froid si froid.
Vers Beaupâtrier on l'entendit dire : "Il fait bou..." Après quoi il resta silencieux, dit l'histoire, tout le restant du voyage. Assis au coin du feu, dans une auberge de Nozeroy, après un très long moment, on l'entendit dire : "....grement froid ce matin !"

La bise lui avait gelé la parole dans la bouche...


*Mouthe, dans le doubs, est la ville la plus froide de france. La température baisse tant, l'hiver, qu'on la surnomme La petite Sibérie.

 

Extrait de Contes et Légendes du Jura - Patricia Gaillard - éditions De Borée - 2007 -

 

Partager cet article
Repost0

Conte du 6 Décembre - Premier conte

Publié le par Patricia Gaillard

LES NOIX D'OR  

C'était une journée d'automne, le soleil encore chaud jouait avec les jaunes et les grenats des feuilles, qu'un vent léger faisait tourbillonner. Une fillette trottinait le long des prés, elle était pauvrement vêtue et tenait un panier d'osier. Partout, les noix avaient déjà été glanées et soigneusement étalées dans les greniers du village. Mais la petite cherchait celles qui restaient encore, cachées sous les amas de feuilles et dans les grosses touffes d'herbe, ou qui avaient roulé au creux des fossés. Elle en trouva peu, juste un bon fond de panier, mais comme il n'avait pas plu depuis longtemps, le bois de leur coque était neuf et bien clair. Elle avait tant fouillé, sous les grands noyers, où restaient pendues quelques dernières feuilles racornies et presque noires, qu’elle fut surprise de voir le crépuscule installer doucement sa grisaille troublante. Serrant bien sa cueillette, elle se dirigea vers son village de Durstel. Sur un sentier elle croisa un vieillard, assis sur une borne. Il était très maigre, tout plissé de rides et une longue barbe grise ruisselait sur sa méchante tunique de chanvre. Il tendit la main vers l'enfant, ses yeux étaient si doux que la petite s'approcha, souriante. Il disait avoir faim et reluqua en se penchant, les belles noix dans le panier.

Seul un pauvre peut savoir la souffrance d'un pauvre. L’enfant posa le corbeillon sur les genoux du vieux. Celui-ci y plongea les mains, qu'il avait longues, et en saisit une poignée généreuse. Quand il rendit le panier, il y restait trois noix. L'enfant en eut les larmes aux yeux. Il n'y avait rien à regretter, bien sûr, mais revenir avec trois noix, c'était si peu !

Le vieillard lui dit :
« Ton bon cœur sera récompensé. »
Sa voix était si douce que la fillette de toute sa vie jamais ne devait l’oublier. Elle poussa d’un grand coup la porte du logis et se jeta contre les genoux de sa mère qui, n'aimant pas la savoir dehors la nuit, fut toute soulagée. La petite, désolée, lui tendit la corbeille, qu’elle rendait aussi légère qu’elle l’avait emportée. La femme regarda la maigre récolte, mais dans la pénombre rougie, devant la cheminée, trois noix d'or luisaient au fond du panier. La femme et son enfant admirèrent, muettes, le fabuleux trésor. La petite alors raconta sa rencontre.

De ce soir-là leur vie devint bonne, jamais rien n'y manqua.

Ainsi peut-être ce qu'on donne, nous revient mille fois.

Extrait des Contes et Légendes d'Alsace - Patricia Gaillard - éditions De Borée - 2010

Partager cet article
Repost0

5 Décembre - Un Merveilleux Décembre...

Publié le par Patricia Gaillard

Voyez ce soleil d'or et ces haies givrées qui semblent saupoudrées de cristal. Ne trouvez-vous pas que Décembre est un chemin vers Noël et que ce chemin est quasiment meilleur que le Noël lui-même ? je ne parle pas là des lumières artificielles des villes et des décors en plastique. Je parle de cette pénétration lente de la nature dans l'inévitable hiver, de ces jours qui raccourcissent, de ces houx aux baies rouge sang, de ces dentelles de givre sur les herbes et les feuilles, de ces brumes laiteuses, mystérieuses, qui cachent jalousement les paysages, de ces quelques dernières feuilles d'érables qui résistent et qui offrent les ultimes ocres et orange de leur feu mourant, de ce fauteuil près du feu, de cette tisane d'hiver aux épices.

Ça vous plaît, n'est ce pas ?

Et si je venais chaque jour ici vous raconter une histoire ? Quel bon rendez-vous... Une espèce de calendrier de l'avent pas ordinaire, juste pour vous, pour célébrer ce charme de l'hiver...

nous commencerons demain...

à demain, chers rêveurs...

le petit bois, près de chez moi


 

Partager cet article
Repost0

UN STAGE DE CONTE, AU COIN DE LA CHEMINÉE

Publié le par Patricia Gaillard

UN STAGE DE CONTE, AU COIN DE LA CHEMINÉE,
LES 21 ET 22 JANVIER 2017

Vous êtes conteuse, conteur, vous voulez approfondir votre art ?
Ou vous désirez en savoir plus sur les contes, ces rêves universels, ces paroles d'or ?
Ou vous aimeriez avoir plus d'aisance quand vous prenez la parole en public ?
Ou vous avez peut-être envie de parfaire votre oralité ?

Ces deux jours peuvent vous intéresser. Un Samedi et un Dimanche, de 9h30 à 18h, autour de la cheminée. Dans la semi-obscurité du feu, l'inspiration plane et chacun s'éveille à sa propre  parole. Et chaque parole a le don d'éclairer la parole des autres.
Cela se passera chez Hervé et Francine Beudet, à Ménetreuil, en Saône et Loire (71) qui ont de très chaleureuses chambres d'hôtes. lien
Les repas seront pris ensemble et tous ceux qui le désirent pourront dormir sur place. 
Vous avez du temps pour réfléchir, la date d'inscription est fixée au 10 Décembre. Mais il faut savoir que les places seront limitées à douze participants.

Pour tous les renseignements utiles, appelez le 06 18 34 60 19 ou 06 11 72 73 29

Partager cet article
Repost0

AU FESTIVAL "AMIES VOIX"

Publié le par Patricia Gaillard

Des contes Merveilleux dans l'obscurité. C'est Frida Morrone qui en a eu l'idée :
"J'aimerais une fois t'entendre conter dans le noir."

Alors, au Festival Amies Voix, j'ai conté dans le noir, disons plutôt dans l'obscurité, car il y avait quelques bougies.

Quelle expérience !

L'obscurité apporte son silence à elle, qui n'est pas un silence courant. On y entend le moindre bruissement.
L'obscurité est paisible, elle invite à la lenteur, on y devient paisible.
Notre monde ne manque-t-il pas, peut-être, d'obscurité ? On y parle que de lumière...

Comme j'ai été bien dans cette obscurité, avec mes contes qui se dessinaient devant moi, plus vivants que jamais. Le public aussi a apprécié l'expérience :
"Je voyais les images se former devant moi comme des peintures"
"Comme on se détend dans la pénombre, c'est incroyable..."
"Rien ne compte que les mots et la voix, le regard n'est distrait par rien"
"L'imagination est bien plus libre"

On revient à ces soirées paysannes, au coin de l'âtre.
Ou à ces chambrettes mal éclairées, où on nous murmurait des contes et que nous nous serrions sous la couverture, car l'ogre montait l'escalier, avec ses fameuses bottes, le couteau à sa ceinture, et cet air fruste de brute inquiétante capable de tout !
Ou à ces grottes, où l'homme premier peignait des bêtes, à la lueur discrète d'un petit feu, pendant que les esprits de la nature, dansant autour de lui, insufflaient de la divinité à son inspiration.

Conter dans l'obscurité, j'ai adoré, je recommencerai !

Partager cet article
Repost0

Devise pour l'avenir !

Publié le par Patricia Gaillard

Devise pour l'avenir !

Manger la moitié
Marcher le double
Rire le triple
Et aimer sans mesure

Ça alors, moi je suis pour...

Ce matin j'ai déjà commencé par marcher le double, car rire le triple chez moi, ça ferait trop !
Quant à manger la moitié, je vais y aller, mais progressivement... ;-)

Voici en cadeau le joli bouquet de cette balade

Je vous embrasse

Partager cet article
Repost0

Mon nouvel ouvrage

Publié le par Patricia Gaillard

Mon nouvel ouvrage

PATRICIA GAILLARD - Livret-CD
NOËL EN ALSACE, LÉGENDES ET CROY
ANCES - 14 euros

À PARAÎTRE DÈS LE 20 OCTOBRE 2016

« Les contes, les légendes, les croyances, sont des rêves humains qui ensemenceront longtemps encore nos quêtes terrestres. Ils s'adressent à une part de nous capable de toucher d'autres mondes et d'y cueillir des lueurs nourrissantes à poser dans nos vies. Savons-nous encore faire ces voyages subtils qui donnent sens et force ? Plus je les fréquente, plus j'en suis convaincue. Il vous reste à me suivre, pour l'être, peut-être, vous aussi… »

Partager cet article
Repost0

ÉTÉ

Publié le

ÉTÉ

Prenons le temps. Rêvons. À l'ombre d'un arbre, ou sous un parasol, assis ou étendu, couché peut-être. Bien en tout cas. Et puis cette chaleur. C'est bien. On vit dehors. Hors les murs. Avec la très discrète rapidité d'un escargot. On lit, on écrit, on rêve. On rêve le monde. On se rêve. Il est bon de se rêver. On se voit plus calme, plus cohérent, plus doux. Et on a raison. On est tout cela quand, un instant, on arrive à être soi. On sent bien que sous notre nature bousculée il y a quelqu'un d'autre. Autre chose. Comme une toile de fond gracieuse, forte, belle. Une base, un fondement, une terre. On sent bien que c'est nous aussi, mais rare, comme le serait la visite d'un vieil être sage qui laisserait dans son sillage un léger parfum divin.
Prenons le temps. Rêvons.
Il est bon de se rêver.

Bel été, ami qui passe ici, bel été...

Partager cet article
Repost0

FLODOBERTE ET MÉLISENDE, les dates de Juillet !

Publié le par Patricia Gaillard

FLODOBERTE ET MÉLISENDE

Une sorcière et une fée vous entraînent, le temps d’un spectacle suprenant, dans le monde des esprits de la nature et des talus féconds où s’aventure encore l’imaginaire des hommes.
La belle philosophie de ces joyeuses créatures remue les esprits endormis !
Un spectacle qui fait tout oublier, sauf la vie…
Public dès 12 ans

Prochaines dates :

Le 22 Juillet – 21h - Nous jouons à Cousance, sous le préau de l’école.
Association" Itinéraire et découverte"
Contact : Marie-Noëlle Bretin 06.47.23.81.90 - 03.84.48.52.81
itineraires.et.decouvertes@gmail.com

Le 23 Juillet - 20h30 - Sous chapiteau de cirque - La Grange Rouge - Chapelle Naude (71 près de Louhans) Contact : Emmanuel 07 83 45 05 37
Le 24 Juillet - 16h - Sous chapiteau de cirque - La Grange Rouge - Chapelle Naude (71 près de Louhans) Contact : Emmanuel 07 83 45 05 37
Partager cet article
Repost0

MES ÉMISSIONS DE RADIO

Publié le par Patricia Gaillard

POUR EN SAVOIR PLUS...

Trois émissions de radio, chez RCF, au sujet de ma fonction de conteuse et d'écrivain : https://rcf.fr/rechercher/patricia%20gaillard

Interview radio de Francine et Patricia au sujet de Flodoberte et Mélisende chez RCF : https://rcf.fr/rechercher/flodoberte%20et%20m%C3%A9lisende

Teaser Flodoberte et Mélisende https://www.youtube.com/watch?v=RiYYARnYyk8

Page sur le site de la Maison des Ecrivains : http://www.m-e-l.fr/patricia-gaillard,ec,1020

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 > >>