Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Lundis sages

Publié le par Patricia Gaillard


Les lundis sages

 

Une feuille de papier, blanche comme neige dit :

Pure je fus créée et pure je resterai à jamais

Je préfère être brûlée et me changer en cendres blanches plutôt que de souffrir que l’obscurité me touche ou que la saleté s’approche de moi

L’encre entendit ce que le papier disait et elle rit dans son cœur noir

Mais elle n’osa jamais s’approcher

Et la feuille de papier, blanche comme neige

Resta pure et chaste pour toujours

Pure et chaste

Et vide

 

Khalil Gibran (le précurseur)

 

Partager cet article
Repost0

Votre bouquet du dimanche 13 Février

Publié le par Patricia Gaillard

Photo P.Gaillard


Votre bouquet du Dimanche 13 Février

 

Voici pour vous aujourd’hui la toute première pervenche du petit domaine. Épanouie discrètement, derrière un ourlet de mousses, au beau milieu de quelques vieilles feuilles, d’une jonquille bien avancée et d’une touffe de cyclamen sauvage, elle brille par son bleu fascinant, magnifié par le beau vert satiné de ses feuilles.

 

On dit qu’elle symbolise un doux souvenir, une amitié, une mélancolie.

Deux papillons de nuit sont friands de pervenches, la mariée et une sorte de sphinx On les imagine bien, dans l’argenture d’un clair de lune, embrasser en frétillant de leur corps duveteux, le cœur ouvert de cette fleur à l’air si sage.

 

Bien des noces nocturnes nous sont ainsi cachées…

Passez avec douceur ce Dimanche de Février

 

la gaillarde conteuse

Partager cet article
Repost0

L’aube

Publié le par Patricia Gaillard

Photo P.Gaillard

 

 

Chaque aube ouvre ce qui reste à vivre

Chaque aube est un autre livre

 

Celui d’avant est refermé et dort

Dans notre mémoire-trésor

 

Chaque soir laisse mourir

Chaque aube fait frémir

 

 

la gaillarde conteuse

Partager cet article
Repost0

Les lundis sages

Publié le par Patricia Gaillard

Image Pixabay


Les lundis sages

 

Un vieil homme sort de la forêt, courbé sous le poids d’un lourd fagot. N’y tenant plus, il le pose au sol et se plaint

- Je suis vieux, je n’en peux plus, la mort devrait venir me chercher.

Et voilà que la mort arrive

- Me voilà, dit-elle, que veux-tu de moi ?

Saisi de frayeur le vieillard lui répond

- Que tu m’aides à recharger ce fagot sur mon dos

 

Certaines histoires courtes en disent long ! 
 

la gaillarde conteuse

 

 

 

 

lien vers Hänsel et Gretel que je vous raconte en 5 parties : https://www.patricia-gaillard-conteusesauvagedumerveilleux.com/2021/12/je-vous-raconte-hansel-et-gretel.html

 

lien vers Dame Holle que je vous raconte en 4 parties : https://www.patricia-gaillard-conteusesauvagedumerveilleux.com/2021/12/dame-holle-1.html

 

Lien vers Le petit soldat de bois que je vous raconte en 2 parties : https://www.patricia-gaillard-conteusesauvagedumerveilleux.com/2021/12/le-petit-soldat-de-bois-1-1.html

Partager cet article
Repost0