Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Votre bouquet du Dimanche 13 Mars

Publié le par Patricia Gaillard


 

Votre bouquet du Dimanche 13 Mars

 

Cueilli ce matin dans notre forêt préférée, ce bouquet de primevères, de pulmonaires et d'anémones sera le décor frais et printanier de ce Dimanche de Mars. Si le soleil aujourd'hui ne peut traverser la couche de nuages blancs, la luminosité de cette touffe de fleurettes le remplacera.

 

Le printemps est là, la nature continue son chemin sage à côté de la folie des hommes

 

Je vous souhaite un bon Dimanche

 

la gaillarde conteuse

Partager cet article
Repost0

Les Lundis sages

Publié le par Patricia Gaillard


Les Lundis sages

 

"L'existence seule des contes suffit à les défendre. Une chose qui a, d'une façon si diverse et toujours renouvelée, charmé, ému et instruit les hommes, porte en soi sa raison d'être nécessaire et est issue certainement de cette source éternelle qui baigne toute vie.

Et s'il est vrai que ce ne soit qu'une goutte unique, contenue au creux d'une petite feuille, cette goutte pourtant étincelle des feux de la première aurore. "

 

Wilhelm Grimm

Kleinere Schriften

Partager cet article
Repost0

Votre bouquet du Dimanche 6 Mars

Publié le par Patricia Gaillard


Votre bouquet du Dimanche 6 Mars

 

Pour ce Dimanche froid et ensoleillé je vous offre ce bouquet de bergenia au cœur duquel j'ai glissé un narcisse double. Le rose de l'un et le jaune de l'autre, si légers, si clairs, si tendres, font ensemble un doux message de printemps.

Devant ce renouveau de la nature souhaitons qu'arrive un jour le renouveau de l'humanité...

 

Beau, très beau Dimanche pour vous

la gaillarde conteuse

 

Partager cet article
Repost0

LE CHÊNE

Publié le par Patricia Gaillard

Photo Geralt - Pixabay

 

 

Vous entrez au cinéma. Vous prenez place dans un de ces fauteuils rouges et confortables

(Passons sur tous les avant-films et les publicités)

 

Installez-vous et surtout entrez complètement dans

LE CHÊNE

un film de Laurent Charbonnier et Michel Seydoux.

 

De très belles images. Tout un monde de bois, de feuilles, de glands, de racines, avec ses occupants de la nuit et ceux du jour, ses bêtes qui passent, qui visitent, qui menacent, qui reniflent, qui se nourrissent. 
La seule parole : les sons de l'instant
Pas de commentaires, aucun, pas de mots, juste les sons de l'instant, pépiements d'oiseaux, frottements, glissements, petits cris, grands cris, envols froissés, pas furtifs, vent, pluie, craquements, grincements, grognements, grignotis. 

Un délice, une contemplation, une beauté. La poésie de la vie.

Vous reviendrez l'âme lavée par la simplicité

Vous reviendrez la mémoire réveillée, elle vous rappellera que fut un temps il n'y avait qu'une chose importante : la survie.

Que de choses nous avons entassées depuis, sur la survie.

 

C'est incroyable, avec son silence, tout ce que ce film nous dit !

 

la gaillarde conteuse...

 

Partager cet article
Repost0

Les lundis sages

Publié le par Patricia Gaillard


Les lundis sages

 

Une belle énigme pour ce Lundi, qui est aussi le dernier jour de février

Il me semble que je vous entends dire :  « le temps passe »

Eh bien justement…

 

Dans le verre en haut

La réserve d’avenir s’amenuise

Dans le verre en bas

S’entasse le trésor du passé

Et de l’un à l’autre la vie s’écoule

À grains menus

À travers le conduit du présent

Le sable fuit

Le temps ruisselle…

 

la gaillarde conteuse

 

Partager cet article
Repost0

Votre bouquet du Dimanche 27 Février

Publié le par Patricia Gaillard


Votre bouquet du Dimanche 27 Février

 

Petit bosquet de violettes écloses ce matin, presque caché entre les feuillages d’un cyclamen et d’une pervenche. Cette jolie fleur avec sa teinte franche et son parfum délicat, évoque l’humilité et la sensibilité, deux qualités humaines précieuses que les puissants de ce monde gagneraient à fréquenter.

 

Je vous souhaite un Dimanche sensible et doux

Respirez, respirez la violette !

 

la gaillarde conteuse

 

PS : nous surveillons le cocon chaque jour, pour l’instant rien ne bouge

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Le jardin, au seuil de Mars

Publié le par Patricia Gaillard


Le jardin, au seuil de Mars 

Toute la nature se réveille et les nouveautés se déploient partout. Les pervenches font quantité de jeunes feuilles vernissées, les arums sauvages déroulent leur feuillage brillant, les boutons de jonquilles montent, les crocus sont là, une branche de forsythia, penchée vers l’eau, montre déjà ses fleurs jaunes, et les bergenias, toujours fidèles à Février, portent au cœur de gros bouquets de fleurs, rose bonbon, qui montent. Et puis les ficaires, les pâquerettes, les véroniques de Perse, des primevères bien sûr et des bourgeons partout, partout.

 

Mais dites donc, ça ressemble au printemps ça !

 

Près de l’étang, les habitués de l’hiver continuent leur picorage, aucun grain ne leur échappe, faisans, tourterelles, le foulque solitaire (qui a invité une pote, hé hé c’est l’époque) pies, geais, merles, tous ceux-là en troupeau joyeux.

 

Mais dans ce tableau printanier, un gros point noir, marron plutôt, notre terre argileuse a pompé toute cette pluie de l’hiver, jusqu’à complet gavage et toute notre terre est une abominable gadoue !!!!!!

Joli le jardin, oui, mais tout à fait im-pra-ti-ca-ble…. Même en sabots, ça glisse, ça nous fait des semelles épaisses de boue collante, c’est hooooooooooorible

Misère…

Soleil, cher soleil, chauffe, chauffe et sèche notre petit domaine !

 

la gaillarde conteuse… gadouilleuse…

 

 

Partager cet article
Repost0

Les Lundis sages

Publié le par Patricia Gaillard

 

Les Lundis sages

 

 

- Dis-moi, la feuille, as-tu peur de l’automne qui vous fait mourir, toi et tes semblables ?

- Je n’ai pas peur. J’ai été vivante deux saisons durant, l’arbre et moi avons œuvré ensemble, je lui ai donné beaucoup de moi. Je ne suis pas uniquement cette feuille que tu vois, je suis aussi l’arbre. À l’instant où je tomberai gracieusement sur la terre, qui se nourrira de moi, je saurai que je nourrirai l’arbre.

Pendant que nous parlons, voici qu’un fort vent se lève et décroche la feuille qui tourbillonne joyeusement jusqu’à la terre.

Je m’incline devant elle.
En un instant, elle m’a beaucoup appris…

 

(Histoire de Tich-Nhat-Hanh - version de Patricia Gaillard)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Votre bouquet du Dimanche 20 Février

Publié le par Patricia Gaillard


Votre bouquet du Dimanche 20 Février

 

La petite pensée qui porte le joli nom de viola parvula, a le même charme que la violette. Contrairement à la grande pensée, elle ne baisse pas sa tête et fait bien plus de fleurs que cette dernière. C’est une plante dont j’apprécie beaucoup la présence. Cette potée, acquise hier, va se développer jusqu’à devenir une grande boule de fleurs et ce sans s’arrêter, jusqu’à l’été.

 

Ce sont donc des pensées lumineuses que je vous offre aujourd’hui,

Gageons qu’elle sauront vous inspirer des pensées lumineuses 😄

 

la gaillarde conteuse

Partager cet article
Repost0

Un cocon

Publié le par Patricia Gaillard

Un cocon ma foi
Mais un cocon de quoi ?
Il ressemble à un coquillage
C’est, je trouve, un fort joli tissage
Araignée, d’après les photos sur le net
À moins qu’on nous y dise des sornettes
Il va nous falloir surveiller cette couveuse
Afin de surprendre la bestiole courageuse

Alors…
patience
vigilance
semence
dormance
chance ! 

Nous promettons de vous tenir informés de la chose
Et de partager avec vous cette métamorphose…

la gaillarde conteuse 
 


 

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>